crédit chômeur

Une situation de chômage n’exclut pas l’obtention d’un crédit

Même au chômage, l’emprunteur peut souscrire à un crédit. Cependant, les banques et les organismes de crédit lui demanderont certainement des garanties plus importantes. Il existe également d’autres solutions de crédit comme le microcrédit et les prêts accordés par la CAF. En ce qui concerne le prêt dans une banque pour une personne sans emploi, les banques et les établissements de crédit sont obligés de vérifier la solvabilité de l’emprunteur avant de lui accorder un crédit. Pour cela, les banques réclameront des justificatifs comme le dernier avis d’imposition, les derniers bulletins de salaire et les derniers relevés de compte. Si la situation de l’emprunteur fait apparaître des revenus trop faibles, les banques et les organismes de crédit ont tendance à refuser un crédit, à cause de l’inexistence de preuves de solvabilité à long terme. Pour avoir un crédit, l’emprunteur chômeur doit apporter des garanties complémentaires, pour aider l’organisme prêteur dans sa décision.

Avoir un crédit au chômage grâce à une caution

Pour avoir un crédit pour chômeur, l’emprunteur peut présenter une garantie personnelle, c’est-à-dire une caution. Celle-ci peut être une personne de son entourage, de sa famille ou de ses amis. Tout simplement, cette personne s’engage à se porter caution pour l’emprunteur. Si ce dernier ne peut plus faire face à ses mensualités, la banque se retourne contre la caution pour lui réclamer le paiement. De cette manière, la banque ou l’établissement de crédit est ainsi assuré de voir son credit pour chomeur remboursé. A titre d’information, la personne qui se porte caution doit bénéficier de revenus stables et assez élevés pour supporter le crédit du chômeur. Une autre possibilité serait celle d’apporter une garantie réelle, soit un bien dont la valeur est au moins égale au montant du crédit dont l’emprunteur a besoin. Cette solution est particulièrement intéressante dans le cas d’un crédit affecté. Effectivement, la banque prend pour garantie le bien financé. Si le chômeur ne peut plus rembourser ses échéances, la banque a alors la possibilité de saisir ce bien et de le vendre aux enchères, pour rembourser le crédit. A cet effet, la valeur du bien qu’il souhaite apporter en garantie sera estimée par un expert de la banque.

Le microcrédit en tant que crédit pour chômeur

Le microcrédit désigne un crédit qui est garanti, pour moitié, par l’État. En tant que chômeur, l’emprunteur peut réaliser une demande de microcrédit personnel dans les établissements partenaires. Le montant d’un tel crédit est compris entre 300 et 3 000 €, selon ses besoins. La durée de remboursement se situe entre 6 mois et 3 ans, selon la capacité de remboursement de l’emprunteur. Le taux d’intérêt du microcrédit varie en fonction de la situation personnelle du chômeur. Il ne comporte pas de frais de dossier, ni d’assurance emprunteur. Un tel crédit peut être remboursé par anticipation, sans aucun frais supplémentaire. Egalement, la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) propose des solutions de crédit aux personnes présentant des difficultés financières, incluant les personnes sans emploi. Comme conditions, le chômeur doit avoir des ressources faibles et avoir au moins un enfant à charge.